69désirs, la sucess story (1/2) : le squirting libère les femmes

Dernières parutions

Lilou et Mogwaï de 69désirs se livrent à vous et révèlent le secret de leur success story ! (je fais bien les intros comme à la télé, non ?)
Interview exclusive à J-1 avant que les draps s’en souviennent:)

Avant que Lilou ne déclare que « Le monde doit savoir ! », tout a commencé par une interview planifiée un vendredi soir à 20h.

À 20h20, je saisi mon combiné toute affolée :

Allo, Lilou, c’est Eve. Désolée, je suis en retard. Je viens de me réveiller. Je me suis masturbée avec le Womanizer et la jouissance m’a endormie. (ça nous met bien dans l’ambiance, c’est cool de pouvoir parler librement entre blogueuses)

Lilou : Ahhh ! Pas de souci Eve (elle est hyper souriante au téléphone et totalement compatissante)

Allez, je lance l’interview (et je me réveille doucement). Lilou, au fil des derniers mois, j’ai l’impression que vous avez ajouté plein de nouveautés à votre site 69désirs. Non ?

Lilou : Ah oui, Clairement. Nous avons créé le site il y a deux ans. Nous avons plein d’idées et nous recevons aussi des suggestions des personnes qui nous lisent, notamment via le forum. On a lancé cette année des vidéos You Tube pour des tests qui vont à l’essentiel.

ce47e79a01387ec073e917ee4a81cac467950e3bOui, je trouve qu’en te voyant manipuler les sextoys, on se rend mieux compte de ce que l’on achète.

Lilou : Oui, on fait ça pour les très bons produits et ceux particulièrement originaux.

Est-ce que vous êtes focalisés sur la performance des sextoys quand vous les testez ?

Lilou : Comment ça ?

Par exemple, moi j’ai du mal à tester un sextoy qui ne marche pas…

Lilou : Ah oui, nous aussi. Au début, on testait tout. Maintenant, on sélectionne. Mais, on reste hyper ouverts. Par exemple, moi, je ne suis pas vaginale, dans le sens où je n’ai pas d’orgasmes vaginaux (retenez bien cette phrase pour la fin de l’article… lol). Avec un gode, je ne vais pas jouir mais ça ne veut pas dire qu’il est naze. À force de voir des sextoys, avec l’expérience, on arrive à savoir ce qui est bien ou pas.

maxresdefaultEt alors du coup le Womanizer ??? (je suis adepte, c’est pour moi « le » sextoy de la décennie)

Lilou : Le Womanizer ?!? C’est d’enfer ! Je l’adore. Pour te dire, il est juste à côté de moi près de mon lit. Je m’en sers facilement à chaque rapport.

Ah, ça me permet d’échanger entre femmes à ce sujet. Je n’arrive pas trop à l’utiliser pendant les rapports sexuels, parce qu’il est difficile à placer (à positionner pile sur le clitoris, plus exactement).

Lilou : Essaye en levrette ! L’embout sur le clito et l’autre partie vers le nombril. C’est vraiment un bon produit.

Alors, grande question : Est-ce que c’est grave de jouir en moins de 3 minutes ?

Lilou : Ah non, ce n’est pas grave.

J’ai eu des retours sur le Womanizer comme quoi cela fait jouir trop vite. Mais quand je vois le mal que l’on a à jouir en tant que femmes, je me dis que ce n’est pas grave si l’on jouit en moins de 3 minutes.

Lilou : C’est clair. Mogwai dit que quand les filles n’ont pas l’habitude de jouir, elles jouissent super vite avec ça. Pour celles qui ont l’habitude, elles se connaissent mieux. Au début, ça peut aller très vite quand tu le découvres. Maintenant, moi, je peux mettre plus de 10 minutes pour jouir avec.

Oui, tu as raison. Moi aussi.

magicLilou : Il n’y a pas d’habitude. Parfois, je n’arrive pas à jouir avec, ça me saoule et je le bazarde.

Oui, moi aussi (et dans ces cas-là, je reprends le magic wand).

Lilou : On a une lectrice de 21-22 ans, qui nous disait « je n’arrive pas à jouir ». Mais en fait, elle ne se touchait jamais. Elle adorait faire l’amour avec son mec, du coup, il lui a offert de Womanizer et elle a réussi à jouir. Pour la première fois de sa vie. J’étais trop contente pour elle.

Je trouve ça étonnant, à quel point, il n’y a pas d’informations sur la masturbation sur le clitoris (Allez, je fais un lien vers les secrets du clitoris). Pourtant, on en parle partout, mais subsiste quand même cette idée reçue que ça va venir du monde du vagin…

Lilou : Moi, je me masturbais à 14 ans.

Moi, je me suis masturbée très longtemps sans comprendre qu’il y avait un clitoris.

Lilou : Ah bon ?!?

Ah oui, j’ai dû découvrir l’orgasme à 17 ans. Se mettre des trucs dans la chatte, c’est super simple, mais le clito, ce n’est pas aussi facile.

Lilou : Oui, effectivement, je vois ce que tu veux dire.

On fera des leçons d’éducations sexuelles un jour. Ah oui, au fait, je n’arrive pas à retrouver le nom du stimulateur de point G en acier inoxydable. Tu sais celui sur le logo de nouveaux plaisirs ?

Lilou : Le Njoy Pure Wand ?

Ah oui, c’est ça! Je l’ai testé la semaine dernière, ça m’a beaucoup plu.

IMG_2880[1]Lilou : C’est un très bon produit. Va voir sur sextoys-addict.fr, c’est un des fournisseurs les moins chers du marché. D’ailleurs, il faut que tu regardes sur 69désirs, on a un code promo pour leur site.

(la semaine prochaine, la suite de l’interview bien fraîche : après “le squirting libère les femmes”, “Le pegging libère les hommes”… Ohhh oui)

Le lendemain, je souris à chaque nouveau tweet de . C’est énorme :

IMG_2969IMG_2971IMG_2970IMG_2972IMG_2973IMG_2974IMG_2975IMG_2976 IMG_2977 IMG_2978 IMG_2979 IMG_2980 IMG_2981 IMG_2982 IMG_2983 IMG_2984 IMG_2985 IMG_2987IMG_2968

One Response to "69désirs, la sucess story (1/2) : le squirting libère les femmes"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recommandé pour vous
Mon univers

Archives

mai 5, 2017

Abonnez-vous

mai 3, 2017

Suivez-moi, Soyez audacieux, recommandez ce site vos amis, vos amants, vos amantes. Inscription à la…

Contact

mai 2, 2017

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

L’infidélité Promise

avril 28, 2017

"L'infidélité promise" est disponible aux éditions Tabou, dans la collection "Les jardins de Priape" (ça ne…

Revue de presse

avril 18, 2017

Entre interviews & chroniques, je vous laisse le plaisir de vagabonder sur la presse, les sites web…

Translate »