Joyeux noël au cœur de l’Armory de San-Francisco aux USA

Dernières parutions

Joyeux noël à toutes et tous!

Allez, je vous dit tout : le plus grand donjon du monde se trouve dans…

l’ARMORY, de SAN-FRANCISCO aux USA!

NM4A4122


Le bâtiment se situe au nord de Mission District à San-Francisco (cliquez ici pour ouvrir la Google Map). Il est assez massif, de type forteresse militaire puisqu’à l’origine c’était le QG de la garde nationale, construit en 1914. En face, il y a l’Armory Club qui appartient au même propriétaire, un petit bar assez classe, dans la droite lignée de l’upper floor (l’étage du haut en VO).

Et si vous êtes un peu coquin (e), vous voyez l’Armory en générique des vidéos porno du site

kink.com

NM4A4272Peter Acworth (tout droit sorti de la Columbia Business School) a racheté en janvier 2007 l’Armory, qui ne trouvait pas d’acheteur depuis près de 30 ans (vu les dimensions du building), et en a fait un studio porno américain, sans précédent, avec :

  • des accessoires et des décors plus vrais que nature (j’ai toujours cru que le bar des humiliations publiques, dîtes « public disgrace » en VO, était un vrai bar, alors que c’est une toute petite salle, au milieu des autres pièces de tournage), c’est complètement inspiré de la méthodologie Hollywood, avec leur magasin des props, du mobilier qui s’empile du sol au plafond, c’est impressionnant ;
  • l’étage du haut qui ne change pas de décor et est aménagé toute l’année comme un manoir cossu de la bourgeoisie décadente ;
  • du matériel BDSM en masse (des cages, des anneaux pour suspendre un peu partout, des martinets, des fouets, des cannes, de l’électrostimulation…) ;
  • une salle des fucking machines bien garnie avec un choix de folie ;
  • des acteurs et des actrices qui tournent de jour et sont des performers (c’est impossible de simuler une séance extrême, du coup, les personnes qui tournent, le font souvent pour réaliser un fantasme, découvrir, dépasser leurs limites… c’est beaucoup moins glamour que Dorcel, c’est un autre style et selon les goûts de chacun, ça peut être diablement excitant) ;
  • un vrai business (oui, la raison pour laquelle tout ça existe et survit au sein de l’Amérique puritaine c’est… l’argent) géré de main de maître (c’est le cas de le dire) par un businessman et sa dream team d’encordeurs, de dominateurs et de dominatrices, de toutes les orientations sexuelles possibles et imaginables.

Le plus de kink, c’est le disclaimer et l’after care. En gros, ils montrent les performers parfois avant et surtout après la séance, qui s’auto-congratulent, se remercient et se jurent qu’ils reviendront remettre le couvert une prochaine fois. Et ça, quelque part, c’est bien, rassurant et c’est un bon exemple à suivre.

Kink recherche ce qui nous excite et trouve, en créant des univers reliés à des fétiches, des fantasmes spécifiques. Je vous laisse découvrir sur leur site www.kink.com, ci-dessous ce sont les sections qui moi me font triper :


Bon à savoir

L’Armory studio propose certains soirs, après les tournages des ateliers pour « apprendre à faire ». On peut aussi louer certaines salles pour son plaisir personnel (je vous préviens, c’est ULTRA cher). Et bien sûr, l’Armory se visite sur réservation du jour et du créneau horaire. Par contre, le quartier est clairement très très pauvre. On ne peut pas dire que ce soit mal famé, parce que je n’ai vu aucun comportement violent dans la rue, mais une petite cinquantaine de SDF pour 100 mètres de trottoir. C’est vraiment bizarre les USA…

Plus généralement, un agenda des événements BDSM de la ville de San-Francisco est également disponible en ligne. C’est vertigineux!


Les cadeaux, les cadeaux, les cadeaux!

J’espère que vos cadeaux de noël étaient coquins (pour certaines, je sais qu’elles avaient hâte d’ouvrir leur cadeaux). Il m’en reste plein au pied du sapin. On découvrira ensemble la liste des gagnants très bientôt (j’hésite à me faire virer de Périscope avec une mise en scène de tirage au sort BDSM un peu salace… à voir probablement mardi soir entre 20h et 22h). En tous cas, la liste des gagnants sera connue avant le 1er janvier ! Patience… Cliquez sur les photos ci-dessous pour visiter les site partenaires, ça va vous donner plein de bonnes idées bien « kinky » :

2 places Nuit D by Dèmonia KDO_DoxyMassager2 Coffret Manara by Dèmonia KDO_Gala KDO_concourslube


Bonus

Toutes les photos du calendrier de l’avent sont disponibles, juste pour vous si vous voulez en télécharger certaines (c’est noël, c’est moi qui les ai prises pour la plupart lors de la visite, je fais ce que je veux, et j’ai des envies de partage terribles) :


Et les gifs!!!


Double bonus

Comme l’Armory contient également la salle des fêtes du quartier, c’est juste un peu tendu, comme on le voit sur cette vidéos des actualités locales :

3 Responses to "Joyeux noël au cœur de l’Armory de San-Francisco aux USA"
  1. Je connais bien Kink. J’apprécie en effet l’aspect « réel » de leurs vidéos et c’est très intéressant de voir l’envers du décor. Je n’aurais par exemple pas cru que le bâtiment du générique soit vraiment le lieu où tout se déroulait. Ma femme avait cependant des doutes quant à l’authenticité des orgasmes montrés à l’écran, même si pour ma part ça me semblait du pur vécu. Je peux donc lui confirmer que c’est bien réel dans la majeure partie des cas? 🙂

    • Pierre, demain, j’intègre dans un article un documentaire dédié aux méthodes de tournage de Kink : regardez-le avec ta charmante épouse, ça vous montrera comment ils procèdent… C’est important de savoir d’où vient le porno que l’on regarde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recommandé pour vous
Mon univers

Translate »