Interview de Roberto Baldazzini, maestro du Trans-genre (BD érotique 2/3)

Dernières parutions

IMG_5837Même mon mari connaît les BD de Roberto Baldazzini. Notamment la série des Casa Howard, qui est totalement #CULte!

Ce célèbre dessinateur italien est venu à Paris pour présenter TRANS / EST, une BD érotique inédite en France. C’est une plongée dans un univers complètement décalé, où tout est plaisir sexuel, presque sans tabou, presque sans limite. C’est une Utopia sex déjantée, un univers qui n’appartient qu’à son auteur.

#Transgenre #Bisexualité #BDSM #fun : Bienvenu(e)s à TRANS /EST!

IMG_5862Alors, comment vous dire que parfois… Il faut être au bon endroit, au bon moment… et parler la bonne langue, comme peut en témoigner le blogueur erotographe.fr (allez jeter un coup d’œil à ce blog, ça va vous faire du bien à la rétine).

Quand j’ai approché Roberto Baldazzini en séance de dédicace à la librairie La Musardine, je lui ai demandé si je pouvais l’interviewer. Il m’a dit que ce serait impossible pour lui de dessiner et de se concentrer sur son français (qu’il parle très bien au demeurant). Alors, je lui ai proposé de lui poser des questions en italien et qu’il me réponde de même dans sa langue maternelle…

Il a relevé la tête et m’a dit : « Alors, OK ! ». Bingo ! Je vous ai tout retranscrit en français (quand même) :

Cette Bande-dessinée TRANS / EST que tu dédicaces aujourd’hui, elle n’était jamais sortie en France avant cette année ?

Roberto Baldazzini : Non, alors qu’en Italie, elle a déjà été publiée deux fois et c’est l’une de mes premières œuvres, réalisée il y a 30 ans.

Et déjà, on y voyait apparaître le thème de la transsexualité ?

Roberto Baldazzini : Oui.

Et comment t’es venu ce thème, qui il y a 30 ans, n’était pas vraiment connu du grand public ?

Roberto Baldazzini : C’est vrai. Le sadomasochisme, la transsexualité, la transformation, l’homme et la femme qui ne se comprennent pas bien, qui se confondent aussi en quelque sorte, sont les aspects érotiques qui m’ont depuis toujours fasciné. J’ai toujours cherché dans la culture du passé, des références à cela.

IMG_5822Comme les statues grecques et romaines des hermaphrodites ?

Roberto Baldazzini : Oui. Ce n’est pas vraiment comme si j’avais eu l’inspiration de quelque chose que j’ai vu. Je suis allé chercher qui avait représenté et raconté ces thèmes. Et j’ai inventé mon propre imaginaire, réinventé, revisité, redessiné tout cela.

Et avec le BDSM, c’était un désir personnel ? Est-ce que ton attirance venait des photos du bondage des années 50’ ?

51eD--pf8ZL._SX324_BO1,204,203,200_Roberto Baldazzini : Oui, mais c’est après que j’ai trouvé ces références qui m’ont donné comme un aval, qui m’ont éclairé, et qui m’ont fait comprendre que d’autres personnes comme moi s’intéressaient à ces thèmes. Moi, j’avais déjà cet imaginaire, ces sensations… Puis j’ai vu dépeintes des Gwendoline de John Willy et tous ces personnages qui représentaient des figures de bondage, de sadomasochisme, d’habillements fétichistes… Je suis resté fasciné et je l’ai reproduit moi aussi.

IMG_5827Et maintenant, dans tes projets, tu portes encore ces thèmes ou tu as un peu changé ?

Roberto Baldazzini : J’ai expérimenté diverses choses sur l’image féminine. L’ultime personnage que je veux développer, ce serait un(e) véritable hermaphrodite.

Oh oui, dans la veine des Futanari : on a hâte de lire ça ! Grazie mille!


INFORMATIONS PRATIQUES:

IMG_5821

One Response to "Interview de Roberto Baldazzini, maestro du Trans-genre (BD érotique 2/3)"
  1. J’aime beaucoup le trait et l’univers de Roberto Baldazzini ; il n’y a que son obsession des (très) gros seins qui me gonfle (sic !) un peu 🙂 Moi qui les aime petits, j’aimerais un peu plus de variété !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recommandé pour vous
Mon univers

Archives

mai 5, 2017

Abonnez-vous

mai 3, 2017

Suivez-moi, Soyez audacieux, recommandez ce site vos amis, vos amants, vos amantes. Inscription à la…

Contact

mai 2, 2017

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

L’infidélité Promise

avril 28, 2017

"L'infidélité promise" est disponible aux éditions Tabou, dans la collection "Les jardins de Priape" (ça ne…

Revue de presse

avril 18, 2017

Entre interviews & chroniques, je vous laisse le plaisir de vagabonder sur la presse, les sites web…

Translate »