Burning Man 2015, l’incroyable festival éphémère du désert du Nevada 1/2

Dernières parutions

14497scr_wm_e121580874277a9Le site du Burning Man 2015 cite du Guy Debord (La société du spectacle) : « Le spectacle n’est pas un ensemble d’images, mais un rapport social entre des personnes, médiatisé par des images. » YES! Incroyable! Let’s go, c’est quoi le Burning Man?

Le festival Burning Man se tient cette année du 30 août au 7 septembre et ça se passe dans le désert de Black Rock au Nevada comme toujours (ou presque, les premières éditions se déroulaient non loin à San Francisco, le berceau de l’état d’esprit Burning Man). Tous les ans émerge de nulle part, la ville nomade et éphémère de « Black Rock City ».

BlackRockCityMapNevadaDesertLe thème de 2015 : le carnaval des miroirs. Le festival existe depuis 1986. Un soir au 153 (le nouveau QG parisien des sexperts, un sublime bar sur 3 étages quasiment devant Beaubourg, 153 rue St Martin) j’ai rencontré un français téméraire et aventureux qui nous raconte cette expérience de vie unique :

Le Burning Man c’est 70 000 personnes, tu viens avec ta tente, il y a des ateliers, un « Orgy Dome ».

– Un « Orgy Dome » ? (moi, mes yeux s’illuminent, je bois les paroles de l’inconnu baroudeur)

31722scr_wm_a2c98e0f7a37ffd– Dans l’Orgy Dome les gens font connaissance avant tout. Le Burning Man, c’est compliqué à expliquer… Au départ, cela a été créé par des gens plutôt anticapitalisme. La première fois, ils ont construit un homme en bois sur la plage de San Francisco et ils l’ont brulé, pour bruler tous les travers de notre société. Donc, ils essaient de récréer une société où pendant une semaine, tu as plein de libertés et un grand respect des personnes. Chaque personne doit apporter quelque chose. Chaque personne est potentiellement performer, est acteur. Tu dois être acteur, tu n’es pas simple spectateur, dans la mesure où tu apportes des choses aux autres. Quand tu vas au Burning Man, tu apportes tes petits cadeaux que tu achètes ou que tu as fait toi-même. Et quand tu rencontres quelqu’un de très sympa, tu lui dis tout simplement : « J’ai été trop heureux de te rencontrer, je te donne ça ». Tu te prends dans les bras. C’est beaucoup d’émotions.

– Comment t’est venue l’idée d’aller tout là-bas ?

burningMan– Pendant 7 ans, ça m’a trotté dans la tête. Et un jour des amis m’ont dit qu’ils avaient aussi envie d’y aller et nous sommes partis tous ensemble. Et en fait, quand tu y vas, il se passe des choses dont tu ne te rends pas compte tout de suite. La première année où j’y suis allé, c’est 6 mois après que cela eu un impact. Cela te change et tu fais de vraies rencontres.

BRC2015– (ça me rappelle un peu le Cap d’Agde, toute proportion gardée) Et tu n’as pas eu le blues quand tu es parti ?

– Non, je ne l’ai pas eu parce pour arriver et partir de Black Rock City, tu as 8 heures de bouchons pour sortir du désert pour atteindre la petite route qui était à 3km, ça te remets dans l’ambiance.

– Il y a des camps ?

– Oui, il y a des camps à thème : gay, carnaval, maquillage, recyclage, musique avec plein de styles différents, culturiste avec des haltères, Barbie, sauna finlandais, vins californien, cuisine… En fait le Burning Man, c’est un gros cercle (franchement, ça ressemble carrément à l’architecture de l’Héliopolis) et le « burning man » est au milieu avant qu’il ne soit brûlé. Tu as pleins de petites installations interactives, des œuvres d’arts qui vont être brûlées. Et chacun est bon pour quelque chose, est un apport pour les autres. Certains savent faire la cuisine, faire des créations manuelles, aider ou bien gérer. Là-bas tu n’as pas de portable, pas de montre, pas de repère. Tu sais juste que le samedi, le burning man va bruler. Et le dimanche, ils brulent le temple. Comme toute la semaine les gens ont écrit des petits mots sur le temple, des pensées pour des personnes que l’on aime ou des êtres disparus, le dimanche 30% des gens pleurent, parce que c’est un moment important pour eux, de communion, quelles que soient leurs croyances. Au Burning Man, tu peux aller très profondément en toi et chaque personne qui y va aura sa propre expérience, unique qui ne ressemblera à aucune autre.

Je vous laisse aller voir sur leur site la définition des 10 principes de base du Burning Man :

  1. l’inclusion radicale,10principles-banner-credit
  2. faire des cadeaux,
  3. la démarchandisation
  4. l’autonomie radicale
  5. l’expression personnelle radicale
  6. l’effort collectif
  7. la responsabilité civique
  8. ne pas laisser de trace
  9. la participation
  10. l’immédiateté
2 Responses to "Burning Man 2015, l’incroyable festival éphémère du désert du Nevada 1/2"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recommandé pour vous
Mon univers

Translate »