Ceci est mon corps : un film “pour être libre”

Dernières parutions

 “Ceci est mon corps” est un coup de cœur ,  un film subtil, drôle, où flotte un vent de liberté sexuelle et de libération spirituelle de l’individu.

Dans ce film français (voir séances), Jérôme Soubeyrand, le réalisateur joue doublement le premier rôle, dans deux histoires menées en parallèle :

artoff8478celle d’un curé qui tombe amoureux d’une femme (Marina Tomé), qui est aime déjà un homme (qui a déjà une femme) et qui aime et est aimée par une femme (la suuuublime Laetitia Lopez) avec laquelle elle vit à 3 avec un travesti expert en orgasme prostatique, fantasque et sexuel, tout droit sorti de Talons aiguilles d’Almodovar (joué par l’excellentissime Christophe Alévêque, hyper crédible, j’ai inséré un extrait de “tirage de cartes” en fin d’article)… un beau mix de personnages pour des scènes qui résonnent juste sur notre part d’humanité ; le tout tourné à Montreuil et Paris, ce qui est très plaisant.

– celle de sa propre histoire de petit fils de curé, qui fait une séance “pour être libre” avec un psy spécialisé dans l’analyse trangénérationnelle, Bruno Clavier  (bluffant). Dans cette seconde histoire dans l’histoire, Jérôme Soubeyrand s’entretient avec deux pontes de la philosophie Michel Serres et Michel Onfray sur la séparation du corps et de l’esprit via les épitres de Saint Paul (les vidéos d’extraits de leur discours sont également en fin d’article). J’adore dans la bande annonce le moment où Michel Onfray intervient : “Moi quand j’ai abordé Saint Paul, je ne l’ai pas abordé avec le logiciel judéo chrétien, je l’ai abordé avec la liberté d’esprit du philosophe, qui dit, bon, je lis, je regarde, je vois et je me dis : ce type est un malade.” 🙂 (Bon après, il explique pourquoi c’était un juif massacrant des chrétiens, qui a fait une crise de conversion, qui est devenu impuissant, ce qui l’a traumatisé et l’aurait poussé à souhaiter le même destin à l’humanité).

Bref, Allez-y ! 😉 Regardez les vidéos, ça vous donnera une bonne idée du film :



Et puis, dans la Bande originale du film, il y a une chanson de Pascal Rinaldi très belle et très évocatrice : Il faut qu’on s’touche.

Il faut qu’on s’frôle il faut qu’on s’touche
Qu’on se mette la langue dans la bouche
Faut qu’on s’emboîte faut qu’on s’empile
La vie ne tient qu’à un fil

Faut qu’on s’mélange faut qu’on s’emmêle
Qu’on s’enroule comme des ficelles
Faut plus qu’on s’quitte faut plus qu’on s’lâche
La vie ça a d’ces coups d’cravache

Il faut qu’on s’colle y faut qu’on s’serre
Peau contre peau, chair contre chair
Faut qu’on s’pénètre faut qu’on s’incruste
La vie parfois elle est pas juste

Faut qu’on s’mélange qu’on s’agglutine
Qu’on s’échange nos hémoglobines
Faut plus qu’on s’lâche faut plus qu’on s’quitte
La mort viendra bien assez vite

Il faut qu’on s’aime il faut s’le dire
Qu’on s’donne toutes les nuits du plaisir
Faut qu’on s’ajuste, faut qu’on s’accorde
Y a tant de désirs qui débordent

Il faut qu’on s’palpe y faut qu’on s’frotte
Qu’on s’roule des pelles jusqu’à la glotte
Il faut qu’on s’suce y faut qu’on s’lèche
Avant que la vie nous assèche

Faut qu’on s’caresse qu’on s’apprivoise
A quoi bon se chercher des noises
Faut qu’on s’bichonne il faut qu’on s’soigne
Avant que la mort nous éloigne

Il faut le faire il faut qu’on ose
La vie c’est pas un bouquet de roses
Faut qu’on s’incruste faut qu’on s’pénètre
On va tous un jour disparaître



2 Responses to "Ceci est mon corps : un film “pour être libre”"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recommandé pour vous
Mon univers

Archives

mai 5, 2017

Abonnez-vous

mai 3, 2017

Suivez-moi, Soyez audacieux, recommandez ce site vos amis, vos amants, vos amantes. Inscription à la…

Contact

mai 2, 2017

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

L’infidélité Promise

avril 28, 2017

"L'infidélité promise" est disponible aux éditions Tabou, dans la collection "Les jardins de Priape" (ça ne…

Revue de presse

avril 18, 2017

Entre interviews & chroniques, je vous laisse le plaisir de vagabonder sur la presse, les sites web…

Translate »