Divine Alcôve, le 1er bar de rencontres entre couples à Paris

Dernières parutions

J’ai rencontré Gentiane et Laurent au Cap d’Agde, par hasard (et le hasard… fait bien les choses), à la Méridienne, la terrasse face à la mer de l’Horizon, l’un des bars du front de mer. Je donnais des cartes de visites avec V., libertine et blogueuse de pervextrasion (elle m’avait bien motivée, on en reparlera, promis).

Gentiane et Laurent étaient là, avec tout un groupe d’amis super sympas, à venir déjeuner, après ou avant la plage. Et quelques mois plus tard, ils avaient gardé ma carte et m’ont fait visiter leur nouvel établissement : Divine alcôve.

DivineAlcove

Au départ, si j’ai bien compris, vous avez monté un bar vertical traditionnel. Comment vous est venue l’idée de le transformer en un bar plus ouvert sur les rencontres, majoritairement entre couples ?

Gentiane : En fait, nous-même lorsque l’on voulait rencontrer des couples, on ne savait où aller. On se disait : à la maison, ce n’est pas possible, dans un club libertin, c’est trop engageant. Donc souvent, on allait dans un bar du quartier, même un bar sympa, mais la discussion était un petit peu en retenue, parce qu’il y a toujours des gens à côté, des tables trop proches les unes des autres… Et, on s’est dit qu’il manquait un lieu pour les libertins. C’est notre propre expérience qui nous a donné l’idée.

IMG_5546C’est vrai que de nos jours, les rencontres se font par internet et parfois les gens préfèrent pouvoir se rencontrer physiquement dans un lieu pour discuter, pour voir si le courant passe, avant d’aller plus loin. Ici, c’est vraiment convivial. Vous allez faire bar et un petit peu resto ?

Gentiane : Oui, Divine Alcôve fait bar et va également proposer aussi quelques tapas.

Et vous serez ouverts assez tard ?

Gentiane : Pour l’instant, le jeudi de 18h à minuit. Et vendredi, samedi, de 20h à 2h du matin.

Ce soir c’est l’avant-première privée, vous avez invité pas mal d’amis…

Gentiane : Ce ne sont que des amis.

IMG_5543Tu t’attends à ce genre d’ambiance vraiment très chaleureuse ?

Gentiane : Il faut une ambiance un petit peu électrique, un petit peu chaude. Mais il faut qu’il y ait de la retenue, que les hommes ou les femmes ne se laissent pas aller. Notre recherche, c’est que le lieu soit festif, mais pas glauque. Ce n’est pas un club.

Justement, je me disais que Divine Alcôve peut-être aussi une étape sympa avant d’aller en club, pour passer une délicieuse première partie de soirée.

Gentiane : Oui, en before, c’est bien.

En plus, le quartier (en plein 7ème arrondissement) est assez huppé, c’est très calme.

Gentiane : Et, c’est même très chic.

Et votre barman fait des cocktails à la demande, cela va continuer ?

Gentiane : Oui, il peut les personnaliser. Il crée des cocktails à la demande.

Super, je te remercie beaucoup.

Allez, je me dirige vers le bar pour connaître la recette du cocktail servi avec 3 pailles que je sirote et qui invite grandement au partage. Je réussis à me procurer la liste des ingrédients (trop bon, ça peut vous donner des idées) : de la fraise Tagada, du champagne, de l’amaretto, du citron vert et du citron jaune, du sirop passion vanille (… et 3 pailles).

IMG_5545Après avoir embrassé un homme qui me plaisait beaucoup, très langoureux, qui dansait très bien, au détour des cadres photos suggestifs, je croise Laurent, le patron, pour lui poser également quelques questions. Il est passionné et passionnant :

Laurent : L’idée de Divine Alcôve, c’est d’être un entre deux mondes : un endroit pour des couples libertins et des couples non libertins. C’est un endroit, on l’on s’amuse, où l’on peut jouer, mais on ne passe pas à l’acte, on est vraiment dans l’entre deux. C’est le 1er bar de rencontres entre couples à Paris.

C’est assez class, vous avez un dress code pour l’entrée ?

Laurent : Sexy chic. Pour les femmes, c’est jupes ou robes, talons. Je vais faire peut-être une exception pour le jeudi puisque l’on organise un afterwork. Ça devrait être ok pour les femmes qui portent des pantalons qui exacerbent la féminité. L’idée c’est que les femmes soient femmes et les hommes chics et élégants. Pas de baskets. Les femmes font beaucoup d’efforts, je veux que les hommes en fassent aussi.

Par contre, pas d’hommes seuls ?

Laurent : Non, pas d’hommes seuls. Les femmes seules sont acceptées si elles m’appellent avant pour se présenter. Elles sont attirantes, elles sont recherchées, elles ont envie aussi de rencontrer des couples. Dans un endroit où il n’y aura pas d’hommes seuls, elles seront plus à l’aise. Tu n’as pas été embêtée j’espère ?

Non, non, bien au contraire, je te remercie. Pour ma part, j’ai passé une excellente soirée.


Informations pratiques :

Les horaires étant susceptibles d’évoluer, je vous conseille de consulter le site http://www.divinealcove.com/

25 Bis Rue Duvivier, 75007 Paris (Métro École militaire), entrée gratuite

Réservation : 06 71 71 21 71

Horaires : jeudi de 18h00 à minuit et vendredi et samedi de 20H00 à 2H00


J’adore le mur d’affiches déchirées au fond de cette Divine alcôve :

IMG_5540IMG_5538


Bonus Rendez-vous

Pour noter tous vos rendez-vous coquins de l’année ou juste pour vous motiver tous les matins, enregistrez-vous le calendrier Dèmonia 😉:

 

6 Responses to "Divine Alcôve, le 1er bar de rencontres entre couples à Paris"
  1. Bonjour, à toutes et tous, j’ai posé vos questions à Gentiane et Laurent, qui gèrent la Divine Alcôve et voici leurs réponses :
    “Pour la capacité d’accueil, difficile à évaluer, disons que nous avons une trentaine de place aux tables, plus une dizaine sur les tabourets du bar.
    Ensuite c’est debout pour une vingtaine de personnes.
    Donc dans les conditions maximales, j’imagine environ 60 personnes au total.

    Pour ce qui est des couples homos, comme nous n’acceptons pas les hommes seuls, un couple de deux hommes n’entrera pas sauf s’il accompagne un couple d’amis hétérosexuels et qu’il reparte avec lui (c’est déjà le cas pour les hommes seuls)

    Pour les couples lesbiens, comme pour les femmes seules je leur demande de me contacter au préalable par téléphone (numéro visible) afin de se présenter succinctement.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recommandé pour vous
Mon univers

Archives

mai 5, 2017

Abonnez-vous

mai 3, 2017

Suivez-moi, Soyez audacieux, recommandez ce site vos amis, vos amants, vos amantes. Inscription à la…

Contact

mai 2, 2017

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

L’infidélité Promise

avril 28, 2017

"L'infidélité promise" est disponible aux éditions Tabou, dans la collection "Les jardins de Priape" (ça ne…

Revue de presse

avril 18, 2017

Entre interviews & chroniques, je vous laisse le plaisir de vagabonder sur la presse, les sites web…

Translate »