Sex festivals en vue: Érosphère 2015 (et Xplore, Sexsibility, Really good sex festival…)

Dernières parutions

senzoAllez, c’est parti pour un petit tour des festivals autour de la sexualité, sans bouger de son fauteuil, avec bientôt le festival Érosphère 3 du 27 au 30 août 2015 à Paris. Le bon docteur Senzo est là.

En plus, le festival off de l’Érosphère se déroule du samedi 22 au mercredi 26 août 2015 : trop bon!

Vous allez me demander comment je sais tout ça. Et bien, imaginez-moi au Cap d’Agde, plus exactement à la Méridienne, un bar la terrasse face à la mer. Je vois un matin (tard dans la matinée tout de même, il faut bien se reposer) le bon docteur Senzo qui vient vers moi. Il est accessoirisé comme à son habitude en mode steampunk avec des lunettes d’aviateur sur le front (oui, c’est un personnage de l’underground parisien, si vous l’avez vu une fois, vous vous souvenez de lui à son look excentrique très travaillé). Je viens de recevoir de sa part le programme du festival Érosphère :

11752485_1022167721129799_7885146209346937368_nJe sens que j’ai plein de questions à lui poser sur tous les festivals indécents de la planète. Je le coupe dans notre début de conversation, j’enclenche le dictaphone de l’Ipone, c’est parti. Senzo nous dit tout :

xp-festival– Je suis en train de te raconter comment, le festival Xplore a créé un précédent en Europe avec des workshops, des ateliers d’initiation à des techniques érotiques, sexuelles, beaucoup autour du BDSM, autour du corps. Le festival Xplore existe depuis 12 ans et dure 3 jours tous les ans. Il a été créé à Berlin, par Félix Ruckert, qui est un chorégraphe qui d’ailleurs parle français, parce qu’il a travaillé à Paris aussi. Et Félix a donc imaginé une formule très artistique, parce qu’il parle de « art of lust », l’art de la luxure.

« Le bon docteur Senzo » me raconte qu’il a fait parti des « munch » (ça veut dire « grignoter » si je traduis) SM :

IMG_3342– Munch c’est surtout un « groupe de paroles ». Tiens, l’association PariS M a fait ce dépliant : « fais-moi mal, mais fais-le bien » (cliquez sur le lien pour le voir en PDF). Et donc, un atelier a été organisé, intitulé « l’art de jouer » avec félix qui est venu d’Allemagne. Mélanie Legrand y a aussi participé. J’ai découvert comme ça le travail de Félix et dans la foulée, je suis allée au festival Xplore à Berlin. Avec un petit groupe de personnes motivées, nous avons organisé le premier festival Xplore Paris en 2013, avant de créer en 2014 le festival Érosphère à Paris, un festival qui lui se porte plus sur la créativité érotique que sur les sexualités alternative. Et en juin, je suis allé au Sexsibility festival en Suède.

– Ah, tu y es allé ? Génial ! Je l’avais annoncé dans le Sex Actus, ça avait l’air top.

– Ce festival est absolument fabuleux. Sexsi-FB-Pic-1Comme je suis organisateur, je voulais aller dans un autre festival en tant que simple participant. En tant que « mec seul », c’est quelque chose de se pointer à un atelier « orgasme collectif ». Il y a même des ateliers que je n’ai pas faits, parce que j’étais un peu timide.

erosticratie– Donc en Europe, on a Xplore, Erosphère et Sexsibility ?

– Oui, mais en fait Xplore a eu des déclinaisons comme Xplore Rome, Munich, Barcelone, et même Sydney (avec le Really Good Sex Festival à Sydney), avec Peter Banki, que l’on reçoit à Erosphère et qui va donner une conférence Sexe et Philosophie et un petit atelier « being bad », « soyons vilain ». Tous ces événements, ce sont des choses qui t’accélèrent la vie, qui font beaucoup bouger. C’est fou ce que cela apporte à la société d’avoir des personnes qui font ça. C’est désintoxiquant.

– Et les approches sont-elles différentes ? Par exemple, en Suède, j’ai l’impression qu’en Suède, c’est très solaire et pas spécialement orienté BDSM.

– Tout à fait, Sexsibility, c’est la contraction de « sexualité » et « sensibilité ». C’est une démarche de réunification du sensoriel, du touché, du massage, du tantra, de la méditation, des techniques de respiration, de concentration, avec le sexuel. Mais, malgré tout, en BDSM, il y avait des choses, de la corde, du bondage, tout en s’incorporant dans une culture de la joie et de l’énergie solaire. J’ai fait un atelier « zen spanking », « la fessée zen », qui était un peu improbable et extrêmement intéressant. Cela rejoint un peu l’atelier « minimal SM » que propose Marie l’Albatrice à l’Érosphère.

48322847_1280x720– Donc il y a la nuit et le jour.

– C’est sûr que Berlin, c’est beaucoup plus Dark. Érosphère a intégré de la fantaisie française, c’est plus ludique, « sex positif fun ». La particularité d’Érosphère, c’est que l’on a un nombre de participants limités. On a trois ateliers en parallèle, ce qui peut contenir entre 100 et 120 personnes. On a 20 bénévoles, 20 intervenants et 20 organisateurs. On est dans une logique coopérative et émergente, à l’horizontale et nous prenons toutes les décisions à l’unanimité. On est dans une politique de création de festival très hard, parce que l’on est à l’unanimité. On s’auto-organise et cela crée quelque chose de différent.

eros– Et donc Érosphère fin août est intégralement programmé ?

– Oui, nous avons prévu un festival en deux parties : la partie « off » du samedi au mercredi soir avec des spectacles, la projection du film « Ceci est mon corps » de Jérôme Soubeyrand, un vernissage. On a aussi une rencontre avec tumblr_inline_nb339lFIhZ1rxi9d5KAy Garnellen (performeur et activiste trans). ll est génial, c’est un F to M [note pour les lecteurs : cela veut dire transexuel Femme à la naissance (F) qui transite vers un corps d’homme (H, donc M pour « Male » en anglais), j’ai vu KAy en performance, c’était fabuleux. Je vous ai mis sa photo à droite pour vous donner l’envie de la découverte. Il est très beau]. Et après commence le vrai « in » avec le programme de fou que tu as vu… et ça termine le dimanche avec un vaste bac à sable géant créatif où les gens mettent en pratique ce qu’ils ont appris dans les ateliers. Le festival Érosphère, c’est un engagement collectif et de vie. Nous offrons ça à la communauté, comme toi tu offres tes articles et je sais que cela a vraiment transformé des gens.

2 Responses to "Sex festivals en vue: Érosphère 2015 (et Xplore, Sexsibility, Really good sex festival…)"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recommandé pour vous
Mon univers

Translate »