La Loove en interview exclusive!

Dernières parutions

La_LOOVEC’est ROYAL! En exclusivité pour vous, voilà une interview d’Amélie Etasse, créatrice et actrice de La Loove (Et oui! Oh oui!!!) Un vrai coup de cœur, parfait pour une Saint-Valentin bien sexy et décalée :

“Je me suis inconsciemment inspirée de Valérie Lemercier à son époque «Palace».”

Peux-tu nous parler de la genèse du projet? Comment en vient-on à incarner la Loove?
Amélie Etasse : Tout a commencé en septembre 2014. Je venais de me séparer de mon amoureux, je replongeais dans la vie de célibataire et en découvrais (avec effroi parfois) les rouages: les sites de rencontre, les soirées jusque 5h du mat dès le mardi, les soirées entre filles à refaire le monde… J’avais un peu de temps devant moi et une envie d’écrire qui ne me quittait pas depuis longtemps. Je tenais enfin un sujet inspirant : La Loose amoureuse. Voilà comment est née l’envie d’écrire La Loove (contraction de Love et de Loose), un programme court de conseils pour les looseuses de l’amour. Quelques mois plus tôt, Vito Ferreri (président de Aprile production et producteur de La Loove) que j’avais rencontré sur un tournage, m’a glissé « si tu écris un jour, envoie moi ce que tu fais, cela m’intéresse ». Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde, j’ai tendance à « laisser mon cerveau ouvert » quand on me tend ce genre de perche. Dès que l’idée de la Loove m’est venue, j’ai vite écrit un premier épisode, que j’ai tourné à l’arrache avec l’aide d’un ami (Fred Lapinsonnière, comédien également présent dans La Loove) et Clément Vallos au montage (actuel co auteur de La Loove et réalisateur). Je crois qu’un mois plus tard à peine, j’étais dans le bureau de Vito, la peur au ventre, mais l’envie d’être à l’origine d’un projet intacte. Je croyais dur comme faire à ce petit bébé, c’est la première fois que j’assumais d’écrire et que je montrais mon boulot à quelqu’un.
J’avais besoin de faire les choses vite, sinon, à force de me poser des questions et de trop y penser, je me serai, je crois, dégonflée.

« Il m’arrive même parfois de me cacher dans mon pull quand je vois un épisode, en me disant « mais c’est pas possible de dire des trucs pareils, je suis folle. »

LaLooveWEBC’est une super success story! Comment te sens-tu dans le personnage de La Loove?
Amélie Etasse : Ce personnage, c’est moi en pire, ou moi en mieux, ça dépend comment on l’entend. J’aime son côté  » bourgeoise apprêtée » toute en robes à fleurs, qui dit des cochonneries. Je me suis inconsciemment inspirée de Valérie Lemercier à son époque  » Palace ». Je m’en rends compte maintenant. ce personnage est un exutoire pour moi, elle est bien plus osée que moi. Il m’arrive même parfois de me cacher dans mon pull quand je vois un épisode, en me disant « mais c’est pas possible de dire des trucs pareils, je suis folle. » C’est un personnage qui est né tout seul comme un grand, sans trop faire attention.  Clément Vallos et Vito Ferreri m’ont ensuite aidé à l’affiner, à l’affirmer, à le dessiner.

La 1ère fois que j’ai vu La Loove, j’ai été agréablement surprise par la liberté de ton. C’est frais, authentique. Est-ce que vous avez eu du mal à convaincre une maison de production?
Amélie Etasse : PAS DU TOUT! Quand je suis venue voir Vito à son bureau avec mon pilote (fait à l’arrache) de « Comment coucher dès le premier soir sans passer pour une salope »… Je flippais… je savais que ce n’était pas un programme lisse. Il était mort de rire, et mettait pause pour essuyer ses larmes. J’étais aux anges, j’avais trouvé un producteur aussi timbré que moi. Il m’a juste dit « j’adore, il y a des choses à revoir et c’est fait avec les pieds (ce qui est vrai) mais je veux produire ça, on fait 3 pilotes dans les 2 mois à venir ». Depuis, il a toujours été derrière moi. Il m’a laissé libre d’écrire avec Clément Vallos, je l’ai voulu en réalisateur et monteur, il m’a aussi dit oui (et il ne le regrette pas 😉). Bref, j’ai été vite comprise: ça fait carrément du bien.

Je trouve ça génial que La Loove soit en partenariat avec Grazia et Téléloisir, tu penses que c’est dans l’air du temps de parler avec légèreté de sexe pour un large public?

Amélie Etasse : Je trouve ça aussi génial ! C’est Grazia qui nous a proposé un partenariat. J’en étais la première surprise, comme quoi, il faut parfois oser parler crûment pour se faire accepter. Quant à Télé Loisirs, j’ai trouvé ça d’autant plus étonnant que c’est un média très « familiale » et qui me connaissait surtout car j’étais la nouvelle tête de scènes de ménage. J’aime cultiver cette différence, faire de l’humour « underground » sur le net, et davantage grand public sur M6. J’aime ce grand écart. j’espère que cela va continuer.

Dans la saison 1, tu réponds à plein de questions d’habitude jugées tabous et pourtant très pertinentes, comme « C’est quoi un bukake? » (et c’est vrai que parfois, des gestes parlent plus que des mots), « Comment réussir une sodomie au saut du lit ?  ». La saison 2  est-elle en cours de tournage?
Amélie Etasse : La chaine (France 4) nous a poussé dans ce sens. Quand nous les avons rencontrés, nous avions une cinquantaine de sujets, ils ont choisis les plus  » tabous ». Une aubaine pour nous, qui est devenue la marque de fabrique de la série. Nous souhaitons que la saison 2 (je touche du bois) soit dans la même veine. Il y a un milliard de choses à dire sur la femme, la sexualité, le statut de mère, de père, d’adulte… Pour le moment nous réfléchissons avec Clément (le réal) Vito (le prod) et la chaine à ce qu’il est possible de faire. Pas de tournage donc encore. Mais une adaptation en livre est en cours… Je n’en dis pas plus… je suis superstitieuse.

« La Loove n’est pas qu’un personnage mais un univers à part entière. »

La-Loove-la-serie-qui-parle-de-cul-avec-humour-et-comme-jamais_exact780x585_lAllez, la question perso: Est-ce que c’est vraiment ta maman qui joue dans La Loove? Ce personnage est vraiment sympa.
Amélie Etasse : Ce n’est pas ma mère (je n’aurais jamais osé lui demander, elle m’aurait traité de folle! 😉) C’est Katia Tchenko! Une icône du cinéma français. Quand elle a dit oui, j’étais sciée, et elle s’est éclatée, moi aussi. J’aime beaucoup cette femme, extrêmement attachante.  j’espère vraiment la faire rejouer. Le fait que La Loove possède une famille visible à l’écran (un père, une mère, une sœur) est très important pour moi. La Loove n’est pas qu’un personnage mais un univers à part entière. Du moins, c’est ce que l’on souhaite appuyer en saison 2.

Un petit mot pour la fin?
Amélie Etasse : Je voudrais juste rajouter que La Loove a aussi ça de particulier pour une Web série: C’est beau! C’est bête à dire et je n’y suis pour rien! Mais Vito a très rapidement dit « ce n’est pas parce qu’on est sur le Web qu’il faut négliger la DA » (Direction Artistique). On a porté un soin particulier au décor, aux costumes, à la lumière. Clément Vallos et son chef opérateur (Romain Prouver) ont fourni un travail de dingue avec de petits moyens. On a été entourés de gens très compétents qui se sont investis dans ce projet plus que de raison. bref, faire du beau sur le web, cela paraît simple, mais ce n’est en fait pas courant. Par soucis d’économie, tu t’en doutes bien. Mais c’est très important pour nous. C’est même capital!

Longue vie à La Loove!👍👍👍


Bonus : On se repasse la 1ère saison

Et on dit un grand merci à @bergamelli sur Twitter qui m’a fait découvrir La Loove! J’adore que l’on me fasse découvrir des monuments de la #CULture en construction.
La Loove 1×01 – Comment choper le barman sexy si convoité ?


La Loove 1×02 – Comment coucher le premier soir sans passer pour une salope ?


La Loove 1×04 – Comment réussir une sodomie au saut du lit ?


La Loove 1×05 – Comment gérer ses 4 plans cul simultanément ?


La Loove 1×06 – Comment réussir sa soirée échangiste ?


La Loove 1×08 – Comment choper son petit stagiaire sans risquer son CDI ?


La Loove 1×09 – Comment prévoir la bonne épilation pour la première fois ?


La Loove 1×12 – Comment réussir sa première sextape ?

3 Responses to "La Loove en interview exclusive!"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recommandé pour vous
Mon univers

Translate »