Quand le lubrifiant coule à flot… tout glisse, tout rentre, partout

Dernières parutions

IMG_8397Parfois le dimanche soir, au lit, avant de rejoindre les bras de cette salope de Morphée, je glisse ma main sous la couverture…

Je caresse le corps d’Alex (mon mari pour ceux qui auraient raté bien des épisodes), je plonge jusqu’à son entrecuisse brulante, pour bien dégager ses couilles. Je remonte le long du petit mât de chair douce et chaude, lisse. Je commence à caresser le gland sur toute sa circonférence, à jouer avec le frein. Et là… ça grippe un peu… je redescends à la base de la queue, je remonte délicatement en serrant le membre qui laisse couler un peu de liquide pré-séminal (oui, les hommes aussi lubrifient) que j’étale, rendant la masturbation glissante. En laissant ma main utiliser la technique du presse-citron (ça parle à tout le monde, c’est assez intuitif), j’entends déjà le souffle d’Alex plus profond, entrecoupé de “Oh non, c’est trop”…

J’ai ressorti ma main des couvertures, cherchant à tâtons dans le vide à ouvrir le tiroir de la table de nuit… et là, je suis tombée sur une petite plaquette très fine, je me suis dit “Pourquoi pas? Tiens, essayons une capsule Glix”… J’ai pressé entre mes doigts, la fente s’est brisée toute seule, laissant ma main gauche immaculée, tandis que ma main droite et le sexe d’Alex étaient ruisselants de lubrifiant.

“Oh Eve, c’est trop bon…” Après quelques va-et-viens glissants à souhait et des mots obscènes murmurés à son oreille, la jouissance d’Alex fut volcanique.

lubrifiant-glix-5g-x10Donc le lubrifiant pour la masturbation masculine : Je vote pour (ces messieurs aussi). Et la capsule, franchement, avant de l’essayer je ne voyais pas bien à quoi ça me servirait et ce fut une révélation : tout simplement, ça évite de s’en mettre plein des doigts et c’est tellement petit qu’on peut toujours avoir une capsule sur soi au cas où (oui, le lubrifiant ne sert pas qu’à la masturbation, on en parle dans quelques lignes). Cliquez sur la photo pour voir le mode d’emploi des capsules, c’est très ingénieux.

Le lubrifiant pour la masturbation féminine : Je vote pour aussi. À chaque fois que je vois du lubrifiant dégouliner sur un clitoris et le long des lèvres d’une petite chatte, j’entends une chanson des îles perverse dans ma tête : “Alice, ça glisse, au pays des merveilles” (certaines paroles traversent les décennies). J’ai préparé une petite vidéo sur comment bien raser sa chatte (on en reparlera plus tard), et comme on était bien parti avec Alex, on s’est lancé dans l’aventure des gifs animés : petit test de lubrifiant en live.

Séquence 23

Bref, j’en étais à ces réflexions en début de semaine, quand j’ai déjeuné avec Mme X, une charmante jeune femme libérée, à qui j’ai dédicacé mon 1er livre. Grand bien m’en a pris, car son premier retour de lectrice parle justement de mon usage du lubrifiant :

IMG_0267IMG_0268En fait, j’aurai pu intituler cet article “Jamais sans mon lubrifiant” pour les pénétrations vaginales, mais je sais que c’est très spécifique à ma physiologie et à ma sexualité d’utiliser beaucoup de lubrifiant :

61uj3nWvYpL._SL1000_– numéro 1, le plus hypoallergénique, recommandé par les gynécologues parce qu’il ressemble le plus aux sécrétions vaginales naturelles : SENSILUBE. Ça fait plus de 10 ans que j’en utilise, donc, oui, je valide, c’est un excellent produit si on a une petite chatte fragile.

c867fc382e59648f9613e7b440ffb956Maintenant, pour des questions d’économies et grâce à Paolo (clin d’œil pour celles et ceux qui ont lu le 16ème chapitre), j’utilise des demi-litres de lubrifiant avec un bouton pressoir (c’est bien plus malin pour se lubrifier les mains) et un petit flacon de voyage rechargeable.

Donc oui, en général, j’aime (j’adore) les grosses queues (pas que… mais c’est mon pêché mignon à moi) et j’aime les rapports sexuels sauvages (pas que… mais c’est un délice pour moi) et je mets toujours du lubrifiant avant chaque pénétration. C’est devenu une habitude pour moi et mes partenaires. Je lubrifie naturellement beaucoup, mais parfois trop tard, et ça me permet d’être toujours à l’aise, toujours très “accueillante”.

Sans titre 2 partie gd

Pour les pénétrations anales, le lubrifiant est aussi essentiel. Il faut juste bien doser, ni trop, ni trop peu, mais il faut que ça glisse sans douleur (je me comprends, c’est important que l’excitation soit bien montée aux joues pour que la détente soit totale), sans accrocher, que ça glisse par pallier tout au fond. perfectfitRappelez vous quand même que la zone anale est un aspirateur, une bite ça va, elle est bien accrochée à son propriétaire, mais sinon l’accident peut vite arriver (et c’est bien pour ça qu’il existe des plugs anals spécifiquement conçus). Franchement, je recommande vivement du matériel de pros si vous voulez vous lancer dans l’aventure du lavement anal très très facilement. Je plaisante à moitié, encore la semaine dernière, une amie me demandait quelle poire à lavement anal je recommandais. Je recommande celle-ci : ergo speed 6inch perfect fit (en vente chez IEM, le numéro 1 des sex shop gays). Ça change la vie, on se sent à l’aise avec son corps. Il existe aussi des embouts qui se vissent au tuyau de douche, très faciles à utiliser pour un usage “avancé”.

Et enfin, pour un massage intégral, on peut également fabriquer soi-même des quantités industrielles de lubrifiant (pour ceux qui sont vraiment sans le sou, ça peut peut-être aussi être une solution), pour faire des glissades corps contre corps sur des bâches en plastique. X-Lube est une poudre à mélanger avec de l’eau pour créer un lubrifiant gluant de longue durée (avec un pot, on peut fabriquer 20 litres de lubrifiant… on est pas mal, là).
Concernant ce dernier lubrifiant, petite astuce écoutée sur France #CULture (voir la fin de cet article) : il faut laver ses mains avec du sel fin sinon le lubrifiant se démultiplie au contact de l’eau (Good to know).

Pour des pratiques un peu plus extrêmes comme le fist vaginal, le gel à base d’eau, c’est très bien (pensez bien à mettre des gants, ça permet de ne pas blesser votre partenaire et de rester “safe”).

Après il existe aussi les graisses spécial fist fucking… mais c’est autre chose (promis on en reparlera, c’est tout un poème le fist aussi bien anal que vaginal). En attendant, en teaser, j’insère une merveilleuse émission de France #CULture sur le fist fucking, très instructive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recommandé pour vous
Mon univers

Archives

mai 5, 2017

Abonnez-vous

mai 3, 2017

Suivez-moi, Soyez audacieux, recommandez ce site vos amis, vos amants, vos amantes. Inscription à la…

Contact

mai 2, 2017

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

L’infidélité Promise

avril 28, 2017

"L'infidélité promise" est disponible aux éditions Tabou, dans la collection "Les jardins de Priape" (ça ne…

Revue de presse

avril 18, 2017

Entre interviews & chroniques, je vous laisse le plaisir de vagabonder sur la presse, les sites web…

Translate »