Ophélie est zoophile : la ballade champêtre musiculte

Dernières parutions

Ce week-end, tranquille à la maison, mon mari écoutait une petite chanson au salon… une petite chanson indécente, à classer dans les Dirty Lyrics qu’on affectionne. Il écoutait, en tout bien tout honneur, la chanson la plus obscène de tous les temps : “Ophélie est zoophile, pour moi comprendre est difficile” (ça c’est le refrain qu’on garde facilement en tête).

La chanson française compte des bijoux de sexualité sulfureuse insoupçonnés :

– Quand même c’est chaud comme paroles, j’ai du mal à imaginer que ça passait à la radio et que ça se soit joué en concert…

– Oui, et encore, ça c’est la version de Nouvelle Vague, c’est super récent (2010), la voix est super douce et féminine. Originellement, ça vient des années 80, avec le groupe Jad Wio…

image

– Jad Wio, c’est quoi ce nom de groupe???

Mon mari n’a pas tort, je suis allé faire des recherches, et voici la réponse de Denis Bortek, membre du duo avec Christophe Kbye : « C’est un nom que j’ai inventé, pour qu’il ne ressemble à rien. À l’époque, tous les noms de groupes étaient très signifiants, et je voulais qu’il ne signifie rien. »
Moi, je dis : c’est réussi.

À l’époque de Jad Wio, la chanson débutait sur la voix d’Antoine De Caunes : « On éloigne les enfants du poste et certains parents aussi »… et à la première écoute, au premier couplet, on comprend vite pourquoi. C’est joliment chanté comme chanson, ce serait inspiré d’une histoire de bordel de campagne en Pologne dans les années 30′ qu’aurait narré Jerzy Kosinski dans un de ces romans. Why not.

Bref, cette toune, c’est tout un poème, un moment fantasmé, une véritable histoire avec une trame narrative, des descriptions bien ficelées pour un texte qui va à l’essentiel et fait marcher à plein tube notre imaginaire. Ça pulse, c’est sensuel, sur un sujet potentiellement historiquement glauque. Depuis 1989, date de sortie de l’album “contact” sur lequel se trouvait Ophélie, la tension sexuelle de la chanson n’a pas perdu une ride.

Pour les petits curieux, je vous ai mis en fin d’article, la version d’origine de Jad Wio, la reprise par Nouvelle Vague (Ahhhh quelle belle innocence perverse dans la voix fluide de Yelle, c’est TOP) et une interview à propos de cette chanson. Et en flânant sur Twitter, je suis tombée par hasard sur la diffusion de la nouvelle campagne de pub pour la marque Chloé dont est tirée la photo ci-dessous : Ohhh que le hasard fait bien les choses…

image

imageJad Wio – Ophélie
[album “Contact” (1989)] Je suis descendu au buffet, d’une petite gare isolée
Et au garçon ait demandé un truc à voir en particulier.
Une sorte d’attraction équestre,
Un spectacle porté sur le sexe,
Un show tout a fait insensé, exceptionnel et prohibé.
Un homme au complet tout fripé, menant par la queue son mulet
Proposait de nous exhiber de belles filles bon marché.
Le visage des hommes aux aguets, Les files riaient se trémoussaient.
Allons Messieurs, il faut payer, Veillez allonger la monnaie.
Lentement, elle s’avança, l’embrassa, le caressa,
Accroupie sous le dada, l’animal aime ça.
Ophélie est zoophile, pour moi comprendre est difficile,
Je le vois a son battement de cils, cette fille fonctionne à piles.
Les hommes autour se déchaînaient, “plus vite a poil’ ils s’écriaient”
Et puis, n’y pouvant plus tenir, joignant la fille de s’accomplir ;
La fille d’huile s’enduisit et encouragée par les cris
Noua ses jambes autour de lui, ce geste-là n’a pas de prix.
Lentement, elle s’avança, l’embrassa, le caressa
Accroupie sous le dada, l’animal aime ça.
Ophélie est zoophile, pour moi comprendre est difficile,
Je le vois a son battement de cils, cette fille fonctionne à piles.

One Response to "Ophélie est zoophile : la ballade champêtre musiculte"
  1. Ca se passait très bien en concert… je les ai vu 4 fois de 1990 à 2005… une fois au divan du Monde et la dernière aux Caves St Sabin… l’atmosphère était toujours… intéressante. Dans la discographie, l’album Contact (dont est extrait Ophélie) et le Live Cosmic Show… sont au top. En ce qui me concerne Jad Wio a fait partie de mon premier éveil à l’existence d'”autre chose”…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recommandé pour vous
Mon univers

Archives

mai 5, 2017

Abonnez-vous

mai 3, 2017

Suivez-moi, Soyez audacieux, recommandez ce site vos amis, vos amants, vos amantes. Inscription à la…

Contact

mai 2, 2017

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

L’infidélité Promise

avril 28, 2017

"L'infidélité promise" est disponible aux éditions Tabou, dans la collection "Les jardins de Priape" (ça ne…

Revue de presse

avril 18, 2017

Entre interviews & chroniques, je vous laisse le plaisir de vagabonder sur la presse, les sites web…

Translate »