Orientation sexuelle… simplement humaine

Dernières parutions

IMG_0083Les concepts de sexe, de genre, d’orientation sexuelle, de comportement sexuel, de rôle social… peuvent paraître complexes à aborder. Mais il n’en est rien, c’est super simple :

« La sexualité humaine est compliquée ».


Sur la question du genre, j’aime bien cette petite illustration, qui ressemble à une illusion d’optique et nous parle de nos croyances :

IMG_0087b


En fait, cela fait quelques mois – depuis la Harvard Sex Week à vrai dire – que je voulais traduire une petite vidéo hyper bien faite sur ce sujet. Allez! It’s done : ma traduction vaut ce qu’elle vaut, mais les explications d’Hank Green des VlogBrothers, un jeune américain très cool sont en elles-mêmes hyper claires et super funs :

Hank_Green_by_Gage_SkidmoreLa sexualité humaine est compliquée…

Aujourd’hui nous plongeons dans les profondeurs du merveilleusement complexe « être humain ».

Tout d’abord, je porte à votre connaissance que je ne suis pas sociologue. Je suis un homme blanc hétéro qui n’a pas à se soucier d’un paquet de haine, dont d’autres personnes doivent s’inquiéter. L’objet de mon propos est d’amener les gens à comprendre, car comprendre amènera moins de haine et aussi moins de haine envers soi-même.

Le raisonnement des gens est très simple : ils pensent que de connaitre le sexe de quelqu’un leur permettra de connaitre plein de choses très profondes et très claires sur cette personne.

Si tu ne rentres pas dans la case, alors les personnes qui elles rentrent dans la case se sentent confuses, et même en colère.

Or, comme certains d’entre vous ne rentrent pas dans les cases, alors vous pensez que vous devriez rentrer dans la case et vous commencez à vous détestez vous-même… ce qui est pire.

IMG_0078Alors la meilleure chose à faire, la meilleure façon de résoudre ce problème est de comprendre qu’il n’y a pas de jolie petite boite. Enfin SI : il y a des jolies petites boites, mais il y a un nombre infini de jolies petites boites, autant que de gens qui vivent actuellement, que ceux qui ont existé avant et que ceux qui vont probablement exister à l’avenir.

1/ Pour comprendre voici un schéma :CH1e

On commence par ce qu’il y a entre vos cuisses, c’est votre sexe biologique (HOMME / FEMME / INTERSEXE)

On lui prête l’intention d’être binaire, mais c’est sans compter les personnes qui sont en situation intersexe.

2/ Maintenant, on monte tout en haut, au cerveau, qui décide à quel genre vous vous identifiez (HOMME / FEMME / LES DEUX / ASEXUEL).CH2e

Est-ce que vous vous sentez plus comme une femme ou comme un homme, ou ni l’un ni l’autre, ou les deux à la fois ? Mais la chose fascinante, c’est qu’à force d’essayer d’étiqueter les choses, il n’y a aucun moyen de catégoriser tous les points sur un continuum infini. Et c’est à ça que l’on a affaire ici.

Alors pour que vous visualisiez ça, j’ai créé un graphique pour vous :

CH2aeSur l’axe horizontal, on a le genre homme ou femme. Sur l’axe vertical, on a l’intensité de l’identification à ce genre. Je serais à peu près là, je me sens homme, mais je reconnais qu’il y a une part féminine en moi.

CH2beMais on peut également mettre sur le graphique une hypothétique femme biologique qui s’identifie fortement comme un homme. Et il y a un tas de gens à travers le monde qui insiste pour l’appeler lui une femme, juste à cause du corps dans lequel il est né et avec lequel il est très mal à l’aise.

Le sexe n’est pas le terme que nous devrions utiliser, mais plutôt « genre ».

3/ Maintenant, on bouge vers votre cœur, métaphoriquement parlant bien sûr, pour l’orientation sexuelle (LESBIENNE / HETERO / BI / ASEXUEL / QUEER).CH3e

Ce sont les personnes vers lesquelles vous êtes attiré : hommes, femmes, tous les genres. A nouveau, il s’agit d’un spectre. Et ce spectre inclut de l’intensité, parce qu’il y a des gens qui ne ressentent pas d’attraction sexuelle du tout, c’est pourquoi « asexuel » est une orientation sexuelle.

4/ Une autre idée est celle de l’orientation romantique.CH3be

Avec qui avez-vous envie de partager une relation solide ? C’est l’idée selon laquelle la recherche de rapport sexuel n’est pas un but ou une fin en soi dans une relation.

5/ Maintenant que l’on a parlé de ce que l’on ressent, regardons ce qui se passe quand une autre personne est impliquée : c’est le comportement sexuel (HÉTÉROSEXUEL / HOMOSEXUEL / BISEXUEL /CÉLIBATAIRE).CH4e

Et le comportement sexuel est très différent de l’orientation sexuelle. Ça peut paraitre un peu bizarre au début, mais ça ne l’est pas si l’on considère par exemple, un prêtre hétérosexuel. L’orientation sexuelle de ce prêtre est « hétérosexuel » mais à cause de sa religion son comportement sexuel est le « célibat ». On ne parle pas des préférences mais du comportement.

6/ Et par-dessus tout ça, nous avons les rôles sociaux liés au genre, qui sont construits par la société et pas par les individus.CH5e

Ce qu’il faut comprendre, c’est que ces catégories sont indépendantes les unes des autres : une femme biologique peut se sentir une forte appartenance au genre homme, et avoir le comportement sexuel de ne coucher qu’avec des femmes, alors que sexuellement elle est attirée par des hommes et des femmes, et que quelque part elle se sent plus à l’aise dans le rôle social de la femme.CH6e

Ce n’est certainement pas la combinaison la plus courante, mais c’est certain qu’elle existe et que cela n’est pas étrange.

Les gens bougent entre ces spectres, parfois au fil des ans, parfois au fil des heures. Mais ce qu’il y a de plus important est que nous ayons confiance en nous même, que nous nous comprenions nous-même, que nous nous aimions nous-même et que nous nous respections nous-même. Et que nous comprenions et que nous respections les gens autour de nous. Car quand le monde devient un continuum infini, ces deux jolies petites boites volent en éclat pour se transformer en 7 milliards de jolies petites boites.

C’est en fait assez beau…

flexiblegender

 Et pour voir un mec parler super vite et dire tout ça en 3:48, voilà la version originale 🙂

Bon on parle orientation sexuelle, comportement sexuel, mais on ne parle même pas encore de la subtilité des combinaisons amoureuses : MONOGAME versus POLYAMOUREUX  ; ni des libertés sexuelles : LIBERTIN versus FIDÉLITÉ DU CORPS 🙂

On se garde ça pour plus tard 😉

3 Responses to "Orientation sexuelle… simplement humaine"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recommandé pour vous
Mon univers

Translate »