Comment se vivre Bi, pan, poly avec « Possibles » de Valérie Baud?

« Je choisis d’être moi » Cette simple phrase résume tous le premier roman « Possibles » de Valérie Baud, ancienne co-porte parole et co-présidente de Bi’Cause. J’ai tellement pris plaisir à le lire que j’ai écorné de nombreuses pages tellement les propos étaient justes, sensé, percutants. Ok, je suis bi et pansexuelle, mais juste l’ouverture qu’opère ce livre est salvateur pour toutes et tous.

C’est l’histoire d’Aurore (oui, tout est dit dans le prénom du personnage princpal, il s’agit d’une quête initiatique) qui est mariée deux enfants et… qui découvre la subtilité de ses élans intérieurs (pas de spoiler, je n’en dis pas plus) et le polyamour également. J’ai été très émue tout au long de ma lecture, avec un beau panel d’émotions différentes.

Au départ, j’ai rencontré Valérie Baud dans une ciné-conférence du film Lutine d’Isabelle Broué. Un peu par hasard, un peu sans trop y prêter attention. Et puis je l’ai recontactée pour écrire la section « Faut-il être bisexuel·le ? » du Osez le polyamour qui sortira en avril 2020. Et puis, j’ai kiffé son livre Possibles que j’ai cité pour sa pertinence, notamment ces phrases : « L’amour, énergie non marchande, libre et positive, doit encore dans nos sociétés contemporaines, être calibré et restreint parce que c’est comme ça, point. Pour tout contrat d’engagement moral et amoureux à long terme, injonction suprême, ils doivent choisir, on les menace de tous bords. Aimer plus est-il donc si transgressif, grave et dangereux pour l’ordre établi ? La violence est acceptable, et trop d’amour, non ? »

Possibles… in amor veritas 😉

« Les bi et pan persistants, récalcitrants, ceux qui bravent tous les dangers, refusent les injonctions et jugements moraux de ceux qui s’acharnent à vouloir tuer cette capacité et nécessité d’amour plus vaste. Alors, certains s’autorisent l’amour à l’image de leur diversité et simultanément. Parce que l’amour ne se divise pas, ne se décide pas arbitrairement, ne se limite pas, ils osent des amours plurielles assumées, révélées, vies alternatives en rébellion contre la monogamie légale de façade. La monogamie tel un laisser-passer de bonne conduite; dans l’ombre, pourtant des multiples non avoués. » « Possibles » de Valérie Baud

Pour aller plus loin :

Bi’Cause est une association mixte et consensuelle de réflexion, d’information et de prévention s’adressant aux personnes qui se définissent ou sont perçues comme bisexuelles ou pansexuelles, ou encore qui s’intéressent à ces orientations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recommandé pour vous
Mon univers

Newsletter

septembre 22, 2019

Suivez-moi, Soyez audacieux, recommandez ce site vos amis, vos amants, vos amantes.


Inscription à la newsletter

La newsletter vous informe régulièrement de toutes les nouveautés :)

Twitter

Suivez-moi sur mon super Twitter @Eve2Candaulie


Page Facebook

Et vous pouvez bien sûr liker ma page Facebook pour suivre mes actualités CULturelles : Eve DeCandaulie

Mon profil Facebook, c'est Eve Candaulie (mais pour éviter d'être virée de Facebook pour la 6ème fois, je ne peux vous accepter en ami que si l'on se connaît dans la vraie vie... pas facile)


Quelques soient vos opinions, laissez librement vos commentaires sur les articles.

Abonnez-vous : ça marche ;)

septembre 22, 2019

Suivez-moi, Soyez audacieux, recommandez ce site vos amis, vos amants, vos amantes. Inscription à la…

Archives

mai 5, 2017

Contact

mai 2, 2017

Je ne donne pas de conseils, mais j'accepte les compliments, et les demandes d'interviews ;)…

Translate »