Tou.te.s des salopes : viens matter Slutever, avec Karley Sciortino

Dernières parutions

Karley Sciortino pour Vogue

Mon coup de cœur du moment, m’a été soufflé dans l’oreillette par Clark Kent, toujours sur la brèche pour nous trouver des contenus #CULturels fabuleux. Slutever est une série télévisée diffusée par Viceland dans un nouveau format tout beau, tout chaud, depuis janvier 2018 (et depuis juin en France). Au départ, la jeune blonde Karley Sciortino, sexperte de Vice, a écrit un livre “Slutever” et co-anime le superbe blog slutever.com depuis 2007.

Son constat est simple “Tout le monde a son penchant pour la luxure, mais pourquoi sommes-nous mal à l’aise avec ça?” (en anglais : ““Everyone’s horny, but why are we all so weird about it?”). Mais oui, pourquoi?!?

Et là, elle part à la rencontre de gens et de trips contemporains avec une candeur et une ouverture d’esprit absolument rafraîchissante. Cette saison m’a beaucoup excitée. On y parle : de la vie des personnes “esclaves au quotidien” (life style slaves), des fantasmes sur les monstres, des massages avec finition pour femmes, des voyages coquins (avec un comparatif de différents KinkBNB), du travail des camgirls (ça plaira à Charlie), de l’univers outrageusement somptueux du sexe de luxe avec Dita Van Teese (il fait chaud tout à coup, non?), défendant fièrement le bain moussant aux pétales de rose, et Bettony Vernon en VRP incroyable à proposer des mallettes à 150 000 € pleines d’engins inoxydables multifonctions, dont certaines sexuelles (sans oublier la présentation d’un sextoy en or Lelo amenant le vendeur à déclarer “les gens riches n’ont pas de meilleurs orgasmes mais des orgasmes plus chers”), de la transexualité (avec les conseils éclairés de Buck Angel), de l’usage du cannabis dans la sexualité des femmes, et enfin bien sûr avec la vague médiatique sur l’intelligence articicielle, des… robots sexuel.le.s. On trouve également d’autres épisodes sur le net, absolument étranges sur du porno mormon, des kidnapping consentis de traders à Wall Street, et des boyfriends en location au japon. C’est sans fond, et c’est bon.

Le format est parfait, une vingtaine de minutes. Le côté immersif aux côtés de Karley est très rassurant, le montage est super soigné, les images sont belles. Quelque part, c’est un oasis pour adulte averti, une vraie série documentaire qui explore la diversité des pratiques contemporaines, avec beaucoup de bienveillance.

Son usage du mot “slut” (salope) me plaît. Ça me rappelle les origines du mot “queer” (mot anglais signifiant « étrange », « peu commun », « bizarre »), qui est apparu à partir des années 1980, pour regrouper les identités non-conventionnelles (soit les personnes non-hétéronormées).  Et Karley fini donc ses émissions avec une phrase personnalisée en fonction du thème qui signifie toujours “see you soon sluts”. 

Pour info, la série est payante, mais en ce moment, on trouve facilement tous les épisodes sur Dailymotion  (je ne garantie pas la longévité de ce lien).


Teaser officiel :

SLUTEVER

Interdit aux fermés d'esprit. SLUTEVER. À PARTIR DU 10 JUIN. SUR VICELAND

Publiée par VICELAND sur Vendredi 1 juin 2018


Mes 3 épisodes préférés avec Karley

C’est très subjectif, mais j’ai aimé l’épisode qui parle entre autres du porno mormon, parce que ça a créé des fantasmes chez moi (tout leur côté rites de passage, costume virginal). J’ai adoré l’épisode sur les fantasmes de kidnapping. Et celui sur les monstres a ouvert la voie à de nombreux nouveaux fantasmes pour moi (je ne connaissais pas le “truc” des oeufs… chut, je n’en dis pas plus).



Bonus aux origines du projet

Le trailer d’origine de 2012 est super frais, avec Karley, beaucoup plus au naturel :


Double bonus les rues de San Francisco

Bon, vous l’aurez compris, je suis fan de Karley Sciortino. Quand elle me parle de l’artère principale de San Francisco en mode guide touristique avec des explications historiques sur chacun des quartiers, j’adore :


Triple bonus Sexploration via Là-bas si j’y suis

Dans un autre style, plus francophone, vous pouvez écouter “les sexplorateurs”, les épisodes de l’été de l’émission radiophonique en ligne de “Là-bas si j’y suis” : https://la-bas.org/la-bas-magazine/dossiers/les-sexplorateurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recommandé pour vous
Mon univers

Archives

mai 5, 2017

Abonnez-vous

mai 3, 2017

Suivez-moi, Soyez audacieux, recommandez ce site vos amis, vos amants, vos amantes. Inscription à la…

Contact

mai 2, 2017

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

L’infidélité Promise

avril 28, 2017

"L'infidélité promise" est disponible aux éditions Tabou, dans la collection "Les jardins de Priape" (ça ne…

Revue de presse

avril 18, 2017

Entre interviews & chroniques, je vous laisse le plaisir de vagabonder sur la presse, les sites web…

Translate »