When we rise : “nous sommes partout” :))

Dernières parutions

Vous avez du temps cet été. Mais oui, vous avez du temps pour l’essentiel. Avez-vous vu la série télé “When we rise”? 8 épisodes pour retracer le combat des activistes LGBT aux Etats-Unis. Je vous préviens, j’ai ri, j’ai pleuré. C’est remuant comme témoignage et passage de témoin. C’est fabuleux!

Le créateur de la série est Dustin Lance Black (scénariste, producteur et réalisateur qui est lui-même activiste LGBT qui a travaillé avec Harvey Milk). Le pilote a été réalisé par Gus Van Sant (à nouveau un lien avec Harvey Milk). Et le casting des acteurs est impressionnant avec Guy Pearce , Mary-Louise Parker , Michael K. Williams , Whoopi Goldberg , Rachel Griffiths, et Rosie O’Donnell.

L’avantage de cette mini-série c’est que c’est une chronique qui parle de tou.te.s au travers de l’histoire des expériences de trois activistes réels : Cleve Jones , Roma Guy and Ken Jones. On les suit de leur toute jeunesse à la fin des années 60′ jusqu’à quasiment nos jours (on s’arrête sur les années Obama). Du coup, ça donne des portraits de personnes homosexuelles, lesbiennes, transexuel.le.s, travesti.e.s dans leur jeunesse (les acteurs jeunes sont bluffants), puis à l’âge mur (là c’est une avalanche de célébrités à l’écran), avec des problématiques de vie très percutantes : se cacher, se battre, se libérer, se battre, ne plus se cacher, se battre, être rejeté.e ou accepté.e tel.le que l’on est, se battre, vivre en couple libre ou monogame, se battre, avoir un enfant ou ne pas avoir le droit d’en avoir, se battre, voir ses ami.e.s mourir, se battre, voir ses ami.e.s se marier, se battre…

3 histoires et des combats qui se télescopent au sein de la grande Histoire. Le parcours de Roma, qui est lesbienne, se déroule au même moment que les luttes féministes, ce qui rend le film très touchant, car elle cache tout d’abord le fait qu’elle soit lesbienne. Le parcours de Ken Jones aussi est super beau puisqu’il est noir et lutte également contre la ségrégation raciale, tout en étant gay, ce qui n’est pas très bien accepté par la communauté noire. Et également le parcours de Cleve Jones nous plongent dans les années sida jusqu’à aujourd’hui avec beaucoup d’humanité (et tant de déni). Ces mouvements de fond ont porté des générations qui nous ont transmis des valeurs de respect de l’altérité.

Il est nécessaire de connaître l’histoire pour ne pas répéter les erreurs du passé et comprendre vers où on va. When we rise pointe l’objectif en termes d’égalité des droits, de non discrimination sur les origines, sur le sexe, sur l’orientation sexuelle.

Moi, ça m’a donné envie d’aller au centre LGBT de Paris pour leur demander de me raconter notre histoire française.

Allez, on finit sur des baisers, des bisous :


Bonus gif “We…us… we are everywhere”

One Response to "When we rise : “nous sommes partout” :))"
  1. Superbe série qui retrace une époque et des combats qu’il est important de raconter.
    Au cinéma, il ne faudra pas louper 120 battements par minutes de Robin Campilo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recommandé pour vous
Mon univers

Archives

mai 5, 2017

Abonnez-vous

mai 3, 2017

Suivez-moi, Soyez audacieux, recommandez ce site vos amis, vos amants, vos amantes. Inscription à la…

Contact

mai 2, 2017

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

L’infidélité Promise

avril 28, 2017

"L'infidélité promise" est disponible aux éditions Tabou, dans la collection "Les jardins de Priape" (ça ne…

Revue de presse

avril 18, 2017

Entre interviews & chroniques, je vous laisse le plaisir de vagabonder sur la presse, les sites web…

Translate »