En ce moment, c’est la clit-révolution sur France télévision, alors parlons du nouveau Womanizer : Le Duo !

Le Womanizer Duo est un sextoy qui stimule le clitoris en extérieur et en intérieur. Je m’explique. Vous vous souvenez du clitoris en 3D d’Odile Fillod, accessible pour tou.t.es. Non?

Bon, c’est le “petit truc” grandeur nature, jaune banane, calé dans le décolleté de Nathalie Giraud Desforges, sexothérapeute sur la photo en illustration. Les branches et le bulbes que vous voyez enserrent le vagin (découverte qui a mis fin au vieux débat rassemblant toutes les femmes vaginales, comme clitoridiennes, de fait). Si ce n’est pas clair, vous avez de la chance : Odile Fillod donne des cours de rattrapage sur les bases physiologiques de la sexualité sur https://matilda.education/ (un site génial pour expliquer la vie aux filles/femmes).

Bref, j’ai découvert le Womanizer Duo lors d’une soirée/conférence sur les femmes, leur “clito” avec :

  • Dalila Kerchouche, Grand Reporter chez Madame Figaro, qui enregistre des podcasts pour encourager les femmes à prendre leur vie en main.
  • Dora Moutot, journaliste, créatrice de l’Instagram @tasjoui qui m’a beaucoup aidé à titre personnel
  • et la sublime (je suis conquise) Nathalie Giraud-Desforges, qui a fondé en 2003 son blog Piment rose pour pimenter la vie amoureuse et lever les tabous autour de la sexualité. Oui, oui, j’ai déjà testé pour elle l’aneros progasm junior ou bien Eva, un sextoy hyper futuriste et performant.
Dalila, Nathalie et Dora

Alors, on a beaucoup papoté entre filles autour de smoothies verts kiwis à la pomme. J’ai découvert des Instagram incroyables :

C’était beau, quelques femmes sont allées couvrir tout Paris d’affiches de clitoris, pour le @gangduclito, dont ma préférée : “It’s not an Alien”.

Donc, je sais où est mon clito et à quoi il ressemble en moi. Je repars clé en main avec le tout nouveau Womanizer Duo. Eh bien, eh bien… j’ai dû ouvrir le manuel utilisatrice pour comprendre l’utilité de chaque bouton et trouver le bouton On/Off caché sur le ventre doux de la chose : Oui ma bonne dame! Après, j’ai testé la machine : c’était hyper intense.

Oui, IL EST LÀ! On/Off (ça peut servir)

Le mode de recharge est toujours aussi pratique, électromagnétique et compatible avec les anciens modèles.

Mon verdict : je trouve qu’il faut être experte d’un ancien modèle Womanizer Libertypremium ou même plus ancien, pour se lancer dans le Duo, parce que c’est plus dur de penser à la partie extérieure de son clitoris, quand on a un autre embout vrombissant inséré dans la chatte. Mais une fois l’appareillage bien installé, c’est du bonheur.


Bonus : j’ai offert un Womanizer à ma mère !

Comme j’étais très enthousiaste au sortir de mon test, j’ai décider d’offrir un Womanizer premium à ma maman pour son anniversaire. Eh oui! Elle m’avait dit récemment qu’elle ne comprenait pas que les jeunes filles ne sachent pas toutes où se trouve leur clitoris, et qu’elle connaissait surtout la méthode de masturbation manuelle. Quand je lui ai parlé des Womanizers, elle semblait partante pour tester ces nouveaux stimulateurs clitoridiens. Go!

Je m’en suis presque voulu de ne pas avoir parlé de sextoys avant avec elle (alors qu’elle a toujours eu une collection fantastique de BD érotiques, sextoys pour femmes par excellence). C’est la vie. Nous avons discuté de tout et de rien, pour finir sur sa scène de cinéma préférée : Faye Dunaway et Steve McQueen, jouant aux échecs (20 minutes vous dirait même “faisant l’amour”) sur du Michel Legrand :