J’ai ouvert la voie, avec mon article sur les gants en nitrile juste avant le confinement.

Cette semaine au va jusqu’au fond du fondement pour parler « fist » avec un expert : Juan Carlos de la Fistinière.

Né en Colombie sud-américaine, il avait créé, avec son mari François, La Fistinière® Maison d’Hôte, afin de proposer un lieu adapté et dédié à la pratique du Fist-Fucking et de la sexualité dite Hard. La Fistinière n’ayant pu encore faire l’objet d’une passation de flambeau, aujourd’hui, il gère le site juancarlosdelafistiniere.fr d’information sur le cul en général, et la délicate pratique du fist (anal/vaginal) en particulier.


Petite interview intimiste faite en coulisse de l’érosphère 2019

Le portrait ultra ressemblant de Juan-Carlos de la Fistinière

Tu avais envie de diffuser le savoir sur le plaisir anal?
Juan-Carlos de la Fistinière : Oui tout à fait, j’ai envie de partager ce que j’ai appris au fil des années. Tu vois, quand j’ai commencé à explorer la sexualité anale, j’aurais aimé trouver des infos sur comment faire, les dangers qu’il peut y avoir, tout ça. Comme ça n’existait pas j’ai décidé de le faire.

Lors de l’érosphere tu as carrément fait une présentation Power point où tu mentionnais qu’il faut « séduire l’anus » et « aimer l’intestin »?
Juan-Carlos de la Fistinière : Oui l’atelier m’a servi pour donner occasion de bien formalisé mon contenu. Sur le site, je veux diffuser des explications plus techniques, pour l’anatomie, la façon de procéder, comment préparer le gel/lube…

Troublant, non? Étrange image…

Pour l’anatomie, tu vas faire uniquement sur l’anal ou un tout petit peu vaginal ?
Juan-Carlos de la Fistinière : Oui, vaginal aussi. Avec des images sur le plancher pelvien, le vagin et l’anus.

Tu as expliqué des techniques d’assouplissement de l’anus très intéressantes. C’était très facile à réaliser.
Et sur le site un kiné intervient aussi à tes côtés?
Juan-Carlos de la Fistinière : Oui, j’ai la chance de pouvoir parler de mes pratiques avec mon kiné. Lui, il n’est pas du tout concerné par la chose. Mais on a souvent parlé de la pratique du fist. Un jour, je lui ai posé des questions. Je me suis dit que c’était super intéressant ce qu’il m’expliquait. Alors, je lui ai demandé si je pouvais l’enregistrer. Et voilà, on a commencé à parler des sphincters dans un premier temps, puis du coccyx et du bassin.
L’addictologue Philippe Batel a contribué aussi sur le « chem sex ».

C’est quoi???
Juan-Carlos de la Fistinière : C’est la contraction de « chemical sex », en référence aux drogues de synthèse, car il y a une recrudescence de pratiques sexuelles où les drogues prennent le dessus, notamment dans le milieu gay, alors c’est important d’en parler.

Et le poppers ?
Juan-Carlos de la Fistinière : Le poppers, c’est considéré comme une drogue parce que ça altère l’état de la personne, mais seulement pendant quelques secondes.

Mais finalement, après l’atelier, je me rends compte qu’il n’y en a même pas vraiment besoin pour le fist…
Juan-Carlos de la Fistinière : Non, ça peut aider.
Je dirais que le meilleur poppers c’est la motivation, l’excitation.

Et vous n’avez jamais pensé à faire des podcasts avec des personnes en train de pratiquer le fist où on entendrait des voix et des sons?
Juan-Carlos de la Fistinière : Si, mais quand on avait la Fistinière, les gens étaient là en toute discrétion. On avait beaucoup de clients avec une double vie et une position plus ou moins en vue. Donc, il fallait faire attention.

Ok, c’est juste que les sexologues disent que les hommes sont beaucoup plus éloquents quand ils sont passifs…
Juan-Carlos de la Fistinière : Oh oui! Enfin en tous cas, il y en a qui sont très très éloquents. Mon mari par exemple, quand il a un orgasme anal, il parle une langue inconnue. C’est incroyable, ça sort à toute vitesse. On arrive à comprendre le sens de ce qu’il veut dire, mais on ne comprend pas les mots. C’est marrant. Il y a de la spiritualité dans la sexualité, et surtout dans ces sexualités qui sont un peu intenses, comme dans le BDSM, c’est à dire qui mènent la personne loin dans ce qu’elle fait.

Je te remercie beaucoup.
Merci à toi

POUR ALLER PLUS LOIN (oui, je sais c’était facile) :

https://juancarlosdelafistiniere.fr


Depuis cet été, je l’avoue, j’ai essayé le lubrifist avec un ami (une merveille), et j’ai acheté de la graisse Crisco pour ma pratique personnelle : mythique 😉 Et évidemment, mon mari a failli la ranger dans la cuisine 😀