Oui, je ne pouvais pas passer à côté et ne pas vous raconter, vous donner envie d’aller visiter l’exposition “Marche et démarche” au musée des Arts décoratifs de Paris, qui jouxte l’entrée du Carrousel du Louvre. C’est jusqu’au 23 février 2020 (du mardi au dimanche, de 11h à 18h, métro Palais royal, musée du Louvre).

La chaussure et moi c’est une longue histoire de fétichisme : à Londres vol. 1, vol. 2, vol. 3, quand on m’offre des Louboutin ici, quand je murmure une adoration du pied par, ou quand je vous parle de marques spécialisées en talons vertigineux comme Piaciotti, Charlotte Olympia ou La maison Ernest.

Le journal d’une femme de chambre, roman d’Octave Mirbeau (que j’ai aimé lire), dont Luis Buñuel a fait un film (intéressant) avec Jeanne Moreau en 1964, et où il est question de cirer avec ferveur des petites bottines… entre autres

Aux arts déco, l’exposition est très abordable (même si vous y allez en famille, les enfants peuvent essayer plusieurs démarches, c’est bien vu, même si les pieds bandés c’est toujours un peu hard, j’ai évité d’expliquer cette partie là). Mais côté fétichiste du cuir, des plumes, du verre, du vynile, du satin… tout y est. Que vous soyez fan de sneakers, de petites bottines comme dans le journal d’une femme de chambre, tout y est. C’est peut-être ce qui fait la force de cette exposition qui n’hésite pas à parler de l’arriver des bottes militaires, sonores, qui n’existaient pas avant le 19ème siècle.

Cerise sur le gâteau, on retrouve même les photos de David Lynch pour Louboutin.

INFORMATIONS PRATIQUES : https://madparis.fr/francais/musees/musee-des-arts-decoratifs/expositions/expositions-en-cours/marche-et-demarche-une-histoire-de-la-chaussure/