Oui, il existe des passionné.e.s des pieds, de leur cambrure, de leurs coussinets, de leur forme, de leur douceur, de leur odeur, de leur goût. Cela peut paraître bizarre, mais je trouve cela totalement compréhensible. Et tellement dommage que ce soit tabou. Marie l’Albatrice co-fondatrice de l’Erosticratie nous expliquait dans le briefing de l’Erosphère qu’il est parfois compliqué d’expliquer à son ou sa partenaire que ce que l’on aime c’est renifler des chaussettes… et que les références culturelles permettent d’engager la conversation, de tâter le terrain, de se découvrir mutuellement.

Personnellement, j’ai déjà laissé mes pieds entre de bonnes mains dans le cadre d’une soirée BDSM ou de jeux en duo. Parfois en me laissant faire à mains nues, parfois en me laissant porter par une expertise en réflexologie plantaire impliquant un stylet.

Pour certains fétichistes, cela n’a rien de sexuel, c’est avant tout un grand plaisir. Dans un cadre DS, certaines personnes qui aiment être soumises peuvent être aussi très doués en massage de pieds dans l’objectif de faire plaisir à leur dominant.e.

Le site My Sweet Fantasy a même fait du fétichisme des pieds l’un de ses services de base :

https://www.instagram.com/p/Bz0lUpNCGyF/?utm_source=ig_web_copy_link

Il existe même des événements dédiés à des échanges de “soins” des pieds comme les sunday feet.

Et vous, ça vous évoque quoi?